Crédits d’impôt pour les familles : quelles provinces offrent les meilleurs?

Clint à ImpôtRapide | 26 mars 2012 dans Nouvelles ARC et RQ | Commentaires (2)

Il va sans dire que le coût d’élever des enfants aujourd’hui est impressionnant. Qu’il s’agisse des frais de garde, des frais de scolarité ou de tous les autres frais, la somme des dépenses nécessaires de la petite enfance à l’âge adulte est considérable (et avouons-le, dans la plupart des familles les cordons de la bourse ne se resserrent pas automatiquement le jour du 18e anniversaire!)

Bien qu’il existe plusieurs allégements fiscaux pour les familles au niveau fédéral, les provinces offrent elles aussi des programmes visant à aider les familles financièrement. De fait, plusieurs provinces définissent leurs propres crédits provinciaux à partir des crédits fédéraux; par exemple, l’Ontario offre le crédit d’impôt pour les activités des enfants qui complémente le crédit d’impôt fédéral pour la condition physique des enfants.

Certaines provinces offrent des programmes distincts. Le mieux connu est probablement le programme de subvention des places en garderie à  7 $ du gouvernement du Québec. Le Québec a également fait les manchettes en devenant la première juridiction du continent à subventionner les traitements de fertilisation in vitro (FIV). Auparavant, les couples qui voulaient des enfants avaient droit à un crédit d’impôt remboursable de 50 % des coûts admissibles des traitements, alors que le coût total est maintenant remboursé.

Le Manitoba offre aussi un crédit d’impôt pour aider les familles à défrayer le coût des traitements contre l’infertilité. Le nouveau crédit d’impôt pour les traitements contre l’infertilité offre un crédit de 40 % sur les dépenses admissibles jusqu’à un maximum de 20 000 $, soit un montant maximum de 8 000 $ par année.

À part les traitements contre l’infertilité, Terre-Neuve-et-Labrador offre le programmesupplément à la nutrition mères-bébés, qui aide à défrayer le coût de la nourriture pendant la grossesse et la petite enfance pour les familles à faible revenus avec des bébés. Les familles admissibles reçoivent 60 $ par mois et un paiement unique de 90 $ durant le mois de la naissance de l’enfant.

La Nouvelle-Écosse et la Saskatchewan offrent respectivement un crédit d’impôt pour diplômés et un programme de rétention des diplômés, offert aux résidents qui vivent et travaillent dans la province et qui sont diplômés d’un programme postsecondaire admissible. (Cela peut encourager les parents à resserrer les cordons de la bourse et à pousser leurs enfants hors du nid après tout!)

Ces programmes représentent seulement un petit nombre des allégements fiscaux offerts aux familles (ou aux futures familles!) partout au pays; même s’il n’y a pas de province championne à ce titre, il y a des différences qui pourraient peser dans la balance en fonction de vos besoins.

Avez-vous déménagé dans une province en particulier pour bénéficier d’un crédit ou d’un programme en particulier?


2 réponses à « Crédits d’impôt pour les familles : quelles provinces offrent les meilleurs? »

Fil RSS pour les commentaires sur ce billet. Rétrolien

  1. Commentaire de Nathalie — 30 août 2013 à 12:00  

    Bonjour,

    Je suis une résidente du Québec et j’ai eu droit au crédit d’impôt contre l’infertilité. J’ai produit mes rapports d’impôts au fédéral et au provincial. Au provincial j’ai mis les dépenses non remboursées de mes traitements qui m’ont été remboursés à 50% et au fédéral je les ai mises dans le crédit pour frais médicaux. Actuellement le gouvernent fédéral me demande de justifier mes dépenses pour les frais médicaux indiqués sur mon rapport d’impôt ce que j’ai fait mais il me demande également de leur donner le remboursement du gouvernement du Québec afin qu’il puisse soustraire ce montant de ma demande. Peuvent-ils me demander cela et si oui pourquoi cela n’est indiqué nul part de leur fournit cette information et finalement comment pouvons nous donner ce montant quand l’on produit les deux rapports en même temps?

  2. Commentaire de Nikole à ImpôtRapide — 30 août 2013 à 5:45  

    Merci d’avoir contacté Intuit Canada. Puisque votre question est d’autre fiscale, nous vous suggérons de communiquer au près du gouvernement du Québec afin d’obtenir de plus amples informations ou bien diriger votre question au près d’un expert comptable.

Répondre