Archive pour avril, 2012

Que faire si je gagne la loterie? Mes gains sont-ils imposables?

Clint à ImpôtRapide | 27 avril 2012 dans Conseils fiscaux | Commentaires (2)

Il y a quelques semaines, un couple chanceux dans la banlieue du Toronto métropolitain a réalisé que « Ça peut nous arriver! » quand ils ont gagné une loterie de 50 $. Nous avons tous rêvé d’une retraite anticipée en gagnant gros à la loterie, de vivre dans le luxe et de prendre des vacances n’importe où, n’importe quand. Ceci dit, regardons ce que cela veut dire de gagner le gros lot à la loterie en termes d’impôt pour les heureux gagnants. Il semble que les Canadiens et les Québécois sont doublement chanceux quand ils gagnent!

Alors qu’ils prennent conscience de ce qui vient d’arriver, les gagnants sont photographiés avec un immense chèque au montant de 50 $ millions. Aux États-Unis, cet événement n’est rien de plus que la chance de prendre une photo publicitaire. Si les 50 $ avaient été gagnés par un résident des États-Unis, environ 38 % (ou 19 $ millions) irait à l’IRS. Quelle chance, les gains de loterie ne sont pas imposables au Québec et au Canada! Ce couple a vraiment reçu 50 $ millions à déposer dans leur compte bancaire.

Mais c’est exactement là où les occasions d’épargne fiscale ont disparu. Tous ceux qui possèdent un compte d’épargne ou de placement peut s’attendre à gagner des intérêts – c’est l’argent qui fait de l’argent – et quand vous déposez 50 $ millions, ces intérêts s’accumulent rapidement. C’est une bonne chose, non? Pas exactement : les gains de loterie ne sont pas imposables mais les revenus en intérêts ne ne sont pas. Ces intérêts font partie du revenu imposable sur vos déclarations et doivent être déclarés sur un feuillet T5. Tout compte fait, c’est un problème que la plupart d’entre nous aimerait avoir.

Bien que nous voulions tous gagner gros à la loterie, même si ce n’est pas le cas nous sommes tout de même gagnants puisque un pourcentage important des revenus sont remis à la province pour subventionner les services au public et, en bout de ligne, réduire l’impôt payé par les résidents. En Ontario, par exemple, la Fondation Trillium de l’Ontario est entièrement subventionnée par les revenus de la Société des jeux et loteries de l’Ontario.

Croisez-vous les doigts, caressez votre patte de lapin, priez aux dieux de la loterie et espérez que votre tour vienne. Bonne chance!


5 conseils fiscaux pour les étudiants

Clint à ImpôtRapide | 26 avril 2012 dans Nouvelles ARC et RQ | Commentaires (6)

Si vous êtes étudiant, vous n’avez probablement pas beaucoup d’impôt à payer. Mais vous voulez quand même vous assurer d’obtenir les remboursements auxquels vous avez droit. Voici cinq conseils qui vous aideront à identifier les crédits et déductions pour vos déclarations.

1.       Déduisez tous les frais reliés aux études. Vous recevrez un feuillet T2202 pour vos frais de scolarité de l’institution postsecondaire que vous fréquentez; si vous avez fait d’autres dépenses, vous pourriez les déduire dans vos déclaration de revenus.

Voici des exemples d’autres dépenses qui vous donnent droit à des déductions :

  • le coût de votre carte d’identité
  • les frais d’examen
  • les frais d’admission

Ces dépenses ne comprennent pas les frais de déplacement, de stationnement et d’équipement comme les blouses de laboratoire, les calculatrices ou les ordinateurs. Pour voir la liste complète des dépenses admissibles, consultez le site Web de l’ARC.

Si vous n’êtes pas certain si ces frais sont inclus dans votre T2202, vérifiez auprès des services aux étudiants.

 

2.       Prenez l’autobus. Si vous prenez l’autobus ou utilisez les transports en commun, conservez vos cartes et vos reçus pour tirer parti du crédit d’impôt pour transport en commun. Ce crédit d’impôt vous permettra de déduire le coût des laissez-passer mensuels ou annuels pour les déplacements au Canada.

Pour demander le crédit pour transport en commun dans votre déclaration, votre reçu doit comporter les renseignements suivants :

  • est-ce un laissez-passer mensuel (ou sur une période plus longue);
  • la date ou période de validité du laissez-passer;
  • le nom de l’organisme de transport en commun qui émet le laissez-passer;
  • le montant payé;
  • l’identité du passager, soit son nom ou un numéro unique.

Si votre laissez-passer n’inclut pas tous ces renseignements, vous devez également conserver vos reçus, vos chèques oblitérés ou vos relevés de carte de crédit, en plus des laissez-passer eux-mêmes.

Pouvez-vous déduire le crédit pour transport en commun si votre laissez-passer universitaire fait partie de vos frais de scolarité? Oui. Votre université vous remettra un reçu distinct pour votre laissez-passer, ainsi qu’un feuillet T2202A. Utilisez le reçu pour demander le crédit pour transport en commun pour les mois admissibles.

 

3.       Soumettez vos déclarations de revenus De nombreux étudiants inscrits à temps plein qui n’ont pas d’emploi ne soumettent pas de déclarations parce qu’ils n’ont pas d’impôt à payer. Ce n’est pas une bonne idée. Quand vous soumettez vos déclarations, vous faites par le fait même une demande pour des avantages sociaux auxquels vous pourriez avoir droit comme le crédit pour la TPS/TVH; de plus, cela permet de calculer le montant relatif aux études que vous pouvez reporter à une année suivante ou transférer à un de vos parents ou à votre conjoint.

 

4.       Tenez compte de l’intérêt que vous payez sur vos prêts étudiants. Si vous avez reçu un prêt étudiant en vertu de la Loi fédérale sur les prêts aux étudiants, la Loi fédérale sur l’aide financière aux étudiants ou un autre programme provincial ou territorial, vous pouvez déduire les intérêts que vous avez payés sur votre prêt en 2011.

Vous ne pouvez pas déduire les intérêts payés sur un autre type de prêt comme un prêt personnel ou une ligne de crédit.

 

5.       Conservez vos reçus pour frais de déménagement.  Si vous avez déménagé pour étudier à temps plein, vous pouvez déduire vos frais de déménagement dans vos déclarations si vous avez des revenus imposables provenant de bourses d’études ou de subventions. Vous devez vous être rapproché de votre établissement d’enseignement d’au moins 40 kilomètres pour avoir droit à la déduction.

Pour demander une déduction pour vos frais de scolarité, vous avez besoin des renseignements suivants :

  • la distance (en kilomètres) de votre ancienne résidence à votre établissement d’enseignement
  • la distance (en kilomètres) de votre nouvelle résidence à votre établissement d’enseignement
  • la date du déménagement
  • la date du début des cours
  • l’adresse de votre établissement d’enseignement, de votre ancienne et de votre nouvelle résidence
  • la vente de votre ancienne résidence (s’il y a lieu), y compris le prix de vente, les commissions de vente, les frais juridiques et les coûts de publicité
  • les frais de subsistance temporaires, y compris le nombre de nuits dans un endroit temporaire, ainsi que le coût des repas
  • les frais de déplacement, y compris le nombre de kilomètres parcourus, le nombre de membre de la famille qui ont déménagé et le montant des repas pendant le déménagement
  • les dépenses pour la nouvelle résidence y compris le prix d’achat et les frais juridiques
  • le revenu admissible gagné au nouvel endroit, y compris le revenu de bourses et de subventions.

Comment changer votre déclaration APRÈS l’avoir soumise

Clint à ImpôtRapide | 25 avril 2012 dans Conseils fiscaux | Commentaires (0)

Vous avez soumis votre déclaration de revenus durant la fin de semaine et lundi, vous trouvez un reçu pour un don de charité qui aurait un impact sur votre remboursement. C’est tellement frustrant! Si vous avez raté une déduction ou vous avez un autre changement à apporter à votre déclaration, vous avez de la chance! Il est facile d’aviser l’Agence du revenu du Canada (ARC) que vous devez inclure des informations supplémentaires sur votre déclaration de revenus.

Si vous devez apporter un changement à une déclaration déjà soumise à l’ARC, il suffit de remplir une Demande de redressement d’une T1 pour demander un redressement à votre déclaration de revenus.

Comment remplir une demande de redressement

Il y a deux façons de soumettre une demande de redressement :

1)      Par Internet : Vous pouvez apporter des changements à votre déclaration de revenus à partir du service en ligne Mon dossier de l’ARC. Une fois dans Mon dossier, vous n’avez qu’à cliquer sur l’option Modifiez ma déclaration et d’entrer et de soumettre tout changement à votre déclaration courante ou aux déclarations des deux années précédentes. Une fois que vous cliquez sur Soumettre, vos changements sont acheminés à l’ARC.

 

2)      Par la poste : Vous pouvez remplir et imprimer une Demande de redressement d’une T1 et l’envoyer à l’ARC par la poste. Si vous soumettez votre demande par la poste, vous devez inclure tous les reçus ou les pièces justificatives rattachées aux changements que vous voulez faire et les pièces justificatives de votre demande originale (s’il y a lieu), en plus de la demande dûment remplie.

 

Comment trouver le formulaire Demande de redressement d’une T1

Toutes les versions d’ImpôtRapide contiennent une Demande de redressement d’une T1. Voici les étapes pour trouver la demande dans la version ImpôtRapide bureau : {ici}

Utiliser ImpôtRapide en ligne ou soumettre sur papier? Vous pouvez télécharger la Demande de redressement d’une T1 du site Web de l’ARC d’ici.

Quand remplir un formulaire de redressement

Si vous devez soumettre une demande de redressement, veuillez attendre de recevoir votre  avis de cotisation de l’Agence du revenu du Canada. Ainsi, vous saurez que l’ARC a traité votre déclaration la plus récente et l’ARC sera en mesure de traiter votre redressement sans problème.

Où envoyer votre formulaire de redressement

Si vous postez votre demande de redressement, veuillez envoyer les formulaires dûment remplis accompagnés des pièces justificatives à votre centre fiscal désigné.  Vous pouvez trouver l’adresse de votre centre fiscal, en fonction de votre emplacement  {ici}.

Jusqu’où puis-je remonter pour faire un changement?

Vous pouvez soumettre une demande de redressement pour une année d’imposition se terminant dans l’une des 10 années civiles précédentes (et non des années d’imposition). Par exemple, si vous faites une demande en 2012, elle doit viser les années 2002 ou suivantes.

Qu’arrive-t-il maintenant?

L’ARC examinera votre demande de redressement et vous enverra un avis de cotisation une fois qu’elle aura révisé votre demande.  L’avis de nouvelle cotisation comprendra tous les changements apportés à votre déclaration et une lettre d’explication si les modifications demandées n’ont pas été acceptées.


Qu’y a-t-il dans un nom? Comment vous protéger contre le vol de vos cartes d’identité

Clint à ImpôtRapide | 24 avril 2012 dans Conseils fiscaux | Commentaires (0)

Vous avez besoin de votre portefeuille et vous vous rendez compte que vous l’avez perdu.  Après avoir cherché frénétiquement dans votre auto, dans toute la maison, partout où il pourrait être, vous réalisez que vous devez l’avoir échappé quelque part entre le magasin et la maison.  Vous retracez vos pas, revenez bredouille et commencez à paniquer.  Toutes vos cartes d’identité, votre carte de NAS… étaient à l’intérieur.  Qu’est-ce que vous allez faire s’il est entre les mains de criminels?

C’est exactement ce qui m’est arrivé (et ce à quoi je pensais) quand j’ai perdu mon portefeuille il y a quelques années.  Oh et puis lorsque j’ai immédiatement téléphoné à ma compagnie de carte de crédit, j’ai appris que le voleur avait déjà acheté pour 500 $ d’équipement électronique!

Tout s’est arrangé en fin de compte mais, pour bien des Québécois et Canadiens, perdre son portefeuille (ou être victime d’un vol d’identité survenu d’une autre manière) est un véritable cauchemar.  En fait, seulement en 2009, le Centre antifraude du Canada a reçu des signalements de fraude d’identité de 11 095 victimes au Canada, représentant un total de 10 millions de dollars.

Au-delà des pertes financières, le vol d’identité peut également compromettre vos renseignements personnels.  L’Agence du revenu du Canada offre les conseils suivants sur son site Web au sujet de la sécurité de vos renseignements fiscaux :

  • Ne divulguez pas vos renseignements personnels par courriel.
  • Envoyez votre changement d’adresse à l’ARC quand vous déménagez.
  • Utilisez les services d’un préparateur d’impôt de bonne réputation ou accrédité.
  • Déchiquetez les documents inutiles ou conservez-les dans un endroit sécuritaire. Assurez-vous que les documents qui portent votre nom et votre NAS sont en sécurité.
  • Ne transportez pas votre carte de NAS et ne donnez pas votre NAS inutilement.
  • Ne dévoilez pas vos mots de passe, noms d’utilisateur ou codes d’accès.
  • Faites attention aux courriels et aux appels frauduleux.
  • Demandez à un voisin en qui vous avez confiance de recueillir votre courrier quand vous êtes absent ou demandez que la livraison de votre courrier soit interrompue.

Que faire si vous avez déjà été victime d’un vol d’identité?  Assurez-vous de communiquer avec l’ARC immédiatement si vous pensez que vos renseignements fiscaux ont été compromis.  Le Centre antifraude du Canada offre également d’excellents renseignements sur la manière de reconnaître, de rapporter et de mettre un frein aux activités frauduleuses.

Avez-vous déjà été victime d’un vol d’identité? Comment avez-vous composé avec cette situation?


Quelle est la date limite de soumission des déclarations pour 2012?

Clint à ImpôtRapide | 23 avril 2012 dans Conseils fiscaux,Nouvelles ARC et RQ | Commentaires (0)

Les déclarations de revenus de particulier doivent être soumises le ou avant le 30 avril 2012.

Les personnes qui ont des revenu d’un travail indépendant doivent soumettre leurs déclarations le ou avant le 15 juin 2012 mais si ces contribuables ont un solde à payer, ce solde doit être payé le ou avant le 30 avril 2012.

Quand vous soumettez vos déclarations à temps, vous vous assurez de ne pas devoir payer de pénalités ou d’intérêts sur les montants dus et que vos versements du crédit de TPS/TVH, de la Prestation fiscale canadienne pour enfants (PUGE) et de la sécurité de la vieillesse ne seront pas retardés.


Je dois de l’argent? Jamais de la vie! Que faire si vous pensez qu’il y a une erreur dans l’avis de cotisation de l’Agence du revenu du Canada?

Clint à ImpôtRapide | 16 avril 2012 dans Conseils fiscaux | Commentaires (0)

Vous avez soumis vos déclarations et vous attendez vos remboursements avec impatience. D’une journée à l’autre, n’est-ce pas? Et vous recevez votre avis de cotisation – vous devez de l’argent. Que s’est-il passé?

Cela arrive à bien des gens au Québec et au Canada à chaque année. Divers facteurs entrent en jeu mais la plupart du temps, ces situations sont causées par des erreurs ou un manque de compréhension des règles sur l’impôt.

Selon Caitlin Workman, porte-parole de l’ARC, en réponse à l’article d’Ellen Roseman intitulé Dealing with the Canada Revenue Agency, il est important de se souvenir qu’au Canada, c’est le contribuable qui est responsable de rencontrer ses obligations fiscales.

Voici quelques conseils pour vous aider à préparer vos déclarations correctement :

-  Utilisez toutes les ressources à votre disposition  - vous pouvez communiquer avec l’ARC de diverses manières – par téléphone, par Internet et en personne. Il existe également de nombreuxformulaires et publications qui sont disponibles pour aider les contribuables à comprendre les exigences sur le plan fiscal.

-  Assurez-vous que l’ARC a votre adresse courante – si l’agence vous envoie votre cotisation et que vous ne la recevez pas, c’est votre problème. Qu’est-ce qu’il faut retenir? Avertissez l’ARC immédiatement de tout changement d’adresse ou quand vous quittez le pays pour une longue période.

-  Si vous réalisez que vous avez fait une erreur, sachez comment y remédier – si vous devez apporter des changements à une déclaration, ne soumettez pas une nouvelle déclaration tout de suite. Attendez votre avis de cotisation avant de modifier une déclaration qui n’a pas encore été traitée. Quelles sont les bonnes nouvelles? Vous pouvez demander la modification de déclarations pour les années d’imposition se terminant dans l’une des 10 années civiles qui précèdent l’année où vous faites votre demande.

-  Si vous vous objectez à une décision – vous avez contacté l’ARC et vous n’êtes pas d’accord avec l’avis de cotisation ou leur décision, vous avez droit à une vérification formelle. Les étapes suivantes varient en fonction de votre problème.

-  Remplissez vos déclarations correctement la première fois – utilisez un logiciel comme ImpôtRapide qui est approuvé pour IMPÔTNET et reconnu par l’Agence du revenu du Canada. L’utilisation du logiciel vous garantit que vos impôts sont faits correctement et que vous recevrez des remboursements maximums.


Donner et recevoir : Dons de bienfaisance déductibles d’impôt

Clint à ImpôtRapide | 9 avril 2012 dans Sans catégorie | Commentaires (0)

Il est préférable de donner que de recevoir mais si vous pouvez faire les deux, c’est une combinaison gagnante. Les contribuables canadiens et québécois peuvent verser des dons en argent ou en espèces et obtenir un crédit d’impôt; nous pouvons donc tous être fiers d’aider les autres et bénéficier par le fait même d’un crédit. Ces dons peuvent être de l’argent, des biens ou des actions donnés à un organisme de bienfaisance enregistré, une municipalité, une province ou une institution.

Prêt à contribuer? Le site Web de l’Agence du revenu du Canada offre une liste d’organismes de bienfaisance enregistrés. Il est préférable de vérifier avant de verser des dons; les escrocs ciblent les gens généreux pendant la saison des Fêtes,fraudant ainsi des milliers de gens chaque année avec des manœuvres frauduleuses. Suivez les conseils de l’ARC pour éviter la fraude et vous assurer que votre argent va à un organisme officiel et à une cause valable. N’oubliez pas que les organisations caritatives ne sont pas tenues légalement d’émettre un reçu pour fin d’impôt; il est donc préférable de vérifier avant de donner si vous voulez déduire ce don. Notez également que tout reçu pour don doit inclure un numéro d’enregistrement. Si un organisme de bienfaisance enregistré hésite à vous donner un reçu, il serait préférable de communiquer avec l’ARC.

Pour simplifier les calculs d’impôt, remplissez l’annexe 9 de l’ARC le plus vite possible et conservez vos reçus avec vos autres documents fiscaux.

Il n’y a pas de meilleur moment pour aider les gens dans le besoin qu’à la période des Fêtes. C’est également une excellente occasion d’enseigner à vos enfants l’importance de donner ou d’organiser un don de groupe avec vos collègues, votre famille ou vos amis. Trouvez des réponses à toutes vos questions sur les dons de bienfaisance sur le site Web de l’Agence du revenu du Canada.

 

Charitable Donations in ImpotRapide


Économies d’impôt pour les nouveaux parents

Clint à ImpôtRapide | 2 avril 2012 dans Nouvelles ARC et RQ | Commentaires (0)

On estime à plus de 200 000 $ le coût d’élever un enfant au Canada; étant donné que la famille est toujours populaire, plusieurs d’entre nous devront doubler, sinon tripler ce chiffre! Il est bon de savoir que le gouvernement canadien offre des économies fiscales aux familles sous forme de crédits et de programmes divers. Si vous êtes un nouveau parent, assurez-vous que vous bénéficiez de tous les programmes disponibles.

Garde d’enfants : Vous pouvez déduire les frais d’une gardienne d’enfants ou de garderie jusqu’à un maximum de 7 000 $ pour les enfants de moins de 7 ans et de 4 000 $ s’ils ont entre 7 et 16 ans. Ces frais sont déduits du revenu que vous déclarez dans vos déclarations.

Camp d’été : Si vous travaillez ou êtes aux études, les camps d’été, les programmes sportifs et les activités après l’école peuvent être admissibles comme frais de garde; plusieurs parents oublient de les déduire dans leurs déclarations. Étant donné que vous ne pouvez pas reporter à une année suivante les frais non déduits, si vous ne les réclamez pas, vous les perdez.

Montant pour la condition physique des enfants : Déduisez un maximum de 500 $ sur les coûts des activités physiques de vos enfants comme le soccer, le hockey ou autres programmes. L’Agence du revenu du Canada donne des exemples d’activités physiques admissibles au crédit.

Crédit d’impôt pour les activités artistiques des enfants : Ce nouveau crédit vous permet de réclamer un maximum de 500 $ pour chaque enfant de moins de 16 ans (18 si votre enfant a droit au montant pour personnes handicapées) à condition que le programme soit d’une durée d’au moins 8 semaines. Si vous encouragez votre enfant à explorer son potentiel artistique, vous réalisez des économies d’impôt. L’argent que vous économisez vous remontera le moral pendant les répétitions de clarinette.

Prestation fiscale canadienne pour enfant : Les parents reçoivent ce paiement mensuel non imposable pour aider à compenser les coûts d’élever un enfant. Le montant est en fonction de votre revenu net et votre province de résidence. Vous pouvez économisez un maximum de 310 $ pour chaque enfant de moins de 18 ans qui vit avec vous. Désolé, pas de crédit pour les enfants qui restent après l’âge de 18 ans!

Prestation universelle pour la garde d’enfants : Les parents reçoivent 100 $ par mois pour chaque enfant de moins de 6 ans. Tous les contribuables ont droit à la PUGE, peu importe si leur enfant bénéficie de services de garde ou est inscrit à une garderie.

Vous pouvez calculer le montant des paiements auxquels vous avez droit au moyen de la calculatrice des prestations familiales de l’ARC.

Bonne chance!